Arlecchino et la Commedia dell'Arte (Broché)

Carlo Goldoni

Pierre Roussel

(Illustrateur)

  • Mots Composés

  • Paru le : 01/06/2008
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
La Commedia dell'arte ? C'est la comédie jouée par des gens de l'art. On l'appelait aussi dell'improvviso, mais était-elle aussi improvisée que ce... > Lire la suite
17,00 €
Neuf - Expédié sous 7 à 8 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 19 décembre et le 20 décembre
ou
Votre note
La Commedia dell'arte ? C'est la comédie jouée par des gens de l'art. On l'appelait aussi dell'improvviso, mais était-elle aussi improvisée que ce nom le laissait croire ? Il n'y a pas de pièces écrites pour la Commedia dell'arte, tout juste des canevas qui précisaient les ressorts de la pièce. Le dialogue était toujours annoncé par un petit nombre de situations pour lesquelles le comédien disposait non seulement d'une trame mais aussi de certains enchaînements, de répliques quasi automatiques dont il était familier et de dialogues modèles.
Le public ne venait d'ailleurs pas pour ce canevas dont l'intrigue et le dénouement étaient connus d'avance, mais bien pour les jeux des acteurs, pour cet esprit pamphlétaire, les bons mots et les moqueries gentilles. A Bologne, on se moquait des habitants de Bergame, à Naples des habitants de Bologne et partout, on riait des vénitiens. L'art des comédiens était dans les lazzi, les concetti ou les prime uscite, mais aussi dans la capacité d'improvisation des autres acteurs de la troupe.
Mais tous n'étaient pas des Tiberio Fiorelli, célèbre Scaramouche ou des Domenico Biancolelli qui tint le rôle d'Arlecchino, et beaucoup de troupes tombaient dans le vulgaire et l'excès. La commedia dell'arte et ses masques franchit les frontières. L'Espagne, la France où elle influença Marivaux et Molière, l'Angleterre où elle donna naissance au Punch et au clown mime. Les masques, ce sont ces personnages : Pantalon, vieux barbon qui a des vues sur une jeune fille, Colombine servante délurée, Arlecchino et Pulcinella, les zannis.
Les troupes finirent par s'installer dans des théâtres. Etait-ce là la fin de la commedia dell'arte ou au contraire cette décision donna-t-elle une plus grande liberté ? Arlequin, Pierrot, Colombine ou Isabelle laissèrent leurs masques pour devenir des personnages romantiques, drôles et malicieux. Ce petit ouvrage illustré vous fera découvrir grâce à un guide, Arlecchino, ce que fut la commedia dell'arte.
Peut-être apprécierez-vous alors cette forme de théâtre oublié aujourd'hui ? Il est suivi d'un extrait de la pièce "les amoureux" de Carlo Goldoni. Nous ne sommes plus alors dans la commedia dell'arte mais dans un nouveau genre de comédie qui est également celui de Marivaux ou de Molière, et qui s'inspire de ce théâtre et de ses comédiens.
  • Date de parution : 01/06/2008
  • Editeur : Mots Composés
  • ISBN : 978-2-35350-031-4
  • EAN : 9782353500314
  • Format : Grand Format
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 135 pages
  • Poids : 0.215 Kg
  • Dimensions : 14,5 cm × 20,5 cm × 0,7 cm

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Carlo Goldoni - Arlecchino et la Commedia dell'Arte.
Arlecchino et la Commedia dell'Arte
17,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK