1914-1918, Françoise Dolto, veuve de guerre à sept ans - Grand Format

Note moyenne 
A l'heure où s'achève le centenaire de la Première Guerre mondiale, deux historiens se penchent sur le destin d'une petite fille extraordinaire née... Lire la suite
19,90 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 25 septembre
En librairie

Résumé

A l'heure où s'achève le centenaire de la Première Guerre mondiale, deux historiens se penchent sur le destin d'une petite fille extraordinaire née en 1908 dans une famille de la grande bourgeoisie parisienne. Cette petite fille, c'est Françoise Marette, "Vava" pour les intimes, et elle deviendra Françoise Dolto, la psychanalyste qui a changé le regard que nous portons sur l'enfance. Comme beaucoup d'enfants nés peu avant le conflit, Françoise vit la guerre de loin, repliée à Deauville en compagnie de ses frères et soeur et de leur gouvernante.
A six ans, déjà épistolière de talent, elle multiplie les missives à tous les membres de sa famille. Ainsi, dit Manon Pignot, historienne de l'enfance, dans sa délicate analyse, "la guerre a fourni à cette petite fille incroyablement curieuse un contexte inattendu d'expression et d'intelligibilité du monde" qui est à l'origine de sa vision révolutionnaire de l'enfance. L'implication de l'enfant s'intensifie quand elle entretient avec Pierre Demmler, son oncle de vingt-huit ans, une intense correspondance et se considère, encouragée par ia famille, comme la fiancée et la future épouse du jeune capitaine.
La mort au front, le 10 juillet 1916, de Pierre Demmler, fait de la jeune promise "une veuve de guerre à sept ans". Yann Potin, en historien et analyste des archives familiales, ouvre pour nous enveloppes et albums conservés par Françoise et la famille, interroge "la manière dont le deuil se cristallise, se fixe sur le papier, par les images, mais aussi se transmet malgré nous, par le truchement de la vie matérielle propre d'autant de petits reliquaires affectifs".
Ainsi, l'expérience enfantine de la Grande Guerre a vraisemblablement nourri la pensée révolutionnaire de Françoise Dolto psychanalyste quand il s'est agi, plus tard, de soigner des enfants.

Caractéristiques

  • Date de parution
    25/10/2018
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-07-282097-7
  • EAN
    9782072820977
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    104 pages
  • Poids
    0.304 Kg
  • Dimensions
    18,1 cm × 24,0 cm × 1,1 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Manon Pignot née en 1978, est historienne des expériences enfantines et adolescentes de la guerre, tout particulièrement au cours de la Première Guerre mondiale. Maîtresse de conférences à l'université d'Amiens, elle est membre de la Mission du Centenaire de la Grande Guerre. Elle a publié notamment Allons enfants de la patrie. Génération Grande Guerre (Le Seuil, 2012) et Paris dans la Grande Guerre (Parigramme, 2014).
Yann Potin né en 1975, est historien et archiviste. Chargé d'études documentaires aux Archives nationales, il est maître de conférences associé à l'université Paris-Nord. Son travail mêle histoire et anthropologie des archives et du patrimoine. Il a publié un livre consacré au rapport de Françoise Dolto à ses archives, Archives de l'intime (Gallimard, 2008). Il est l'un des coordinateurs de l'Histoire mondiale de la France (Le Seuil, 2017).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
19,90 €