Note moyenne 
L'Europe lui retire certaines de ses prérogatives, la décentralisation diminue son pouvoir, la privatisation (on dit aujourd'hui « ouverture de capital »)... Lire la suite
6,99 € E-book - PDF
Vous pouvez lire cet ebook sur les supports de lecture suivants :
Téléchargement immédiat
Dès validation de votre commande
Offrir maintenant
Ou planifier dans votre panier

Résumé

L'Europe lui retire certaines de ses prérogatives, la décentralisation diminue son pouvoir, la privatisation (on dit aujourd'hui « ouverture de capital ») des entreprises nationalisées lui ôte peu à peu son pouvoir économique. Partout, l'État recule. Un moderne Dictionnaire des idées reçues, à l'article « État », ferait figurer : « à réformer ». Comme un moteur qui a trop servi, il a besoin d'une sérieuse révision, mais il ne peut être immobilisé au garage.
Il faut donc le changer tout en continuant à avancer, et c'est le plus difficile. Comment convaincre nos deux millions de fonctionnaires hostiles à tout changement de cette nécessaire réforme ? L'État, en effet, est menacé de faillite en 2010 ou 2015, par le paiement des retraites de ses fonctionnaires, dont le nombre n'a cessé de croître depuis trente ans, et notamment depuis 1981. Fuite des énarques vers le privé, jongleries budgétaires insensées, impuissance de certains de ses serviteurs, résistance passive des grands corps de l'État, opacité totale des comptes de la fonction publique.
Cette enquête-diagnostic fait froid dans le dos.

Caractéristiques

  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages
      128
    • Taille
      27 372 Ko
    • Protection num.
      Digital Watermarking

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
6,99 €