Les socialistes français et le pouvoir - L'ambition et le remords (Broché)

édition revue et augmentée

Alain Bergounioux, Gérard Grunberg

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Hachette Littératures

  • Paru le : 07/11/2007
  • 1 million de livres à découvrir
  • Livraison à domicile à partir de 0,01 €
  • Paiement sécurisé, débit à l'expédition
12,20 €
Neuf - Expédié sous 4 à 8 jours
Livré chez vous entre le 9 décembre et le 14 décembre
ou
Votre note
Le débat que mènent et mèneront les socialistes pour les années qui viennent est le plus important de leur histoire depuis les congrès de Tours en 1920 et d'Epinay en 1971. Ce livre montre que, depuis sa création en 1905 et l'élaboration de la " synthèse " jaurésienne qui lui a donné ses caractères originels, l'évolution du socialisme français vers le réformisme est évidente. Mais, elle s'est faite de manière chaotique. Faute d'avoir établi une cohérence politique partagée, malgré les occasions offertes en 1946, en 1983 ou après 1989, avec l'échec patent du communisme, les socialistes ont mal vécu leur rapport au pouvoir et mal mesuré les évolutions intervenues durant la dernière décennie dans la société. Pour cette édition, une longue postface inédite analyse les deux années écoulées depuis 2005 et tire les enseignements des élections de 2007. Les auteurs y dessinent les pistes d'un renouveau, qui, au-delà du Parti socialiste, commande largement l'avenir de la politique française.
  • LE REFUS DU POUVOIR, 1905-1936
    • Les spécificités originelles du Parti socialiste français
    • L'antériorité du suffrage universel et de la République
    • La social-démocratie absente
    • La méfiance à l'égard du pouvoir et le poids de la doctrine
    • L'unité fragile et la synthèse jaurésienne
    • La difficile préservation de l'unité
    • Le double modèle de l'adversaire
    • Réforme et révolution
    • La question des alliances
    • La synthèse jaurésienne à l'épreuve
    • Le refus du réformisme
    • " Détourner " le parti du pouvoir
    • La réactivation de la synthèse jaurésienne
    • La résistance à l'appel des responsabilités
    • Programme minimal et programme maximal
    • Effacer Tours ?
    • L'impossible évitement du pouvoir
    • Le refus de la révision
    • L'orthodoxie doctrinale maintenue
    • Radicalité et évolutions idéologiques dans le reste de la gauche non communiste
    • Le Parti socialiste sous le regard de la culture de gauche
    • L'épreuve du pouvoir et l'insoluble question des alliances
    • Un grand parti républicain
    • Le premier cycle : 1936-1940
    • Le second cycle : 1947-1951
    • Le troisième cycle : 1956-1958
    • Vers le Parti communiste, de nouveau
    • L'impossible social-démocratie
    • La faiblesse militante
    • La peau de chagrin électorale
    • L'éloignement du mouvement syndical
    • Une organisation légère et peu centralisée
    • Défis et crises
    • La paix à tout prix ?
    • Le draine algérien
    • Le défi gaulliste
  • L'AMBITION DU POUVOIR, 1971-1994
    • Les ruptures d'Epinay
    • Le ralliement aux institutions de la Ve République
    • L'union froide avec le Parti communiste
    • Un parti pour le pouvoir
    • Les continuités d'Epinay
    • Une refondation idéologique classique
    • La lutte des courants
    • " La rupture avec le capitalisme "
    • Le pouvoir enchanté
    • Les contradictions
    • Les tournants de 1983 et 1984
    • Le parti " aux côtés du pouvoir "
    • Les alliances à repenser
    • La crise syndicale du socialisme
    • La réforme sans la révision
    • Querelles d'interprétation
    • La révision entre parenthèses
    • Le Parti socialiste dans la société française
    • L 'adéquation du renouveau socialiste aux mutations de la société française
    • Les limites et les fragilités du renouveau
  • LE POUVOIR INCERTAIN, 1995-2005
    • Les années Jospin
    • La part mitterrandiste
    • Le pouvoir dans le parti
    • Le fait présidentiel
    • Une Gauche plurielle sans programme commun
    • Les années Jospin
    • Une tentative
    • Réformiste
    • " Le réalisme de gauche "
    • Matignon
    • Rive Gauche
    • Une " troisième voie " française
    • " L 'essoufflement"
    • La crise socialiste : Le " vieux " ressaisit le " neuf"
    • Le 21 avril : les faits
    • Le 21 avril : les conséquences à gauche
  • Date de parution : 07/11/2007
  • Editeur : Hachette Littératures
  • Collection : Pluriel
  • ISBN : 978-2-01-279388-0
  • EAN : 9782012793880
  • Format : Poche
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 658 pages
  • Poids : 0.465 Kg
  • Dimensions : 11,0 cm × 18,0 cm × 3,0 cm
Alain Bergounioux, inspecteur général de l'Education nationale, est l'auteur de plusieurs ouvrages et études sur l'histoire du socialisme et du syndicalisme en France et en Europe. Gérard Grunberg, politologue, est directeur de recherche au CNRS (Centre de recherches politiques de Sciences Po). Il vient de publier, en collaboration avec Zaki Laïdi, Sortir du pessimisme social (Hachette Littératures, 2007).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Alain Bergounioux et Gérard Grunberg - Les socialistes français et le pouvoir - L'ambition et le remords.
Les socialistes français et le pouvoir. L'ambition et...
12,20 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter