Sociologie politique de la révolution iranienne de 1979

Akbar Molajani

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/09/1999
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
20,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
La causalité de la révolution iranienne de 1979 est abordée selon les différents modèles analytiques. Ce livre propose une approche de sociologie politique, il traite la sociogénèse de cette action politique. La notion de légitimité est retravaillée afin de dépasser le niveau politique et la remettre dans un vecteur sociologique. C'est pourquoi nous examinons la légitimité politique du régime monarchique mais aussi sa légitimité sociale et enfin sa légitimité sociétale.
L'étude tente donc de comprendre la révolution dans son contexte causal le plus profond. L'axe explicatif principal de la recherche se construit sur les interactions complexes entre le social et le politique dans le cadre des changements socioéconomiques importants de la société iranienne entre 1960 et 1979. Or, dès le début de cette monarchie, la structure sociale iranienne est privée d'une autorégulation spontanée selon ses aspirations socioculturelles et économiques endogènes.
L'action historique de la monarchie Pahlavi va mettre sa légitimité au cœur de tous les enjeux importants qu'elle aborde. La modernisation impériale de l'économie iranienne nécessite l'accompagnement d'une modernisation politique et donc de permettre aux acteurs sociaux divers de trouver des solutions à leurs conflits socio-économiques grâce à un partage du pouvoir sous la forme d'organismes qui gèrent les puissances publiques.
Autrement dit, la transformation sociale non digérée, n'ayant pas d'extériorisations politiques pacifiques, cherche à s'imposer sous la forme d'une action contestataire radicale. Un changement social fondamental, muet sur le plan politique, peut, arrivé à son stade ultime, affecter tout ordre social répressif sur lequel le pouvoir politique mise son espérance et sa confiance. Dans ce cas, le régime en place est pris de court et ne peut que s'incliner devant la nouvelle tendance sociale qui s'empare du politique et s'impose ensuite violemment à la politique.
La révolution iranienne correspond à ce changement politique engendré par une nouvelle prédisposition produite au sein de la société iranienne de 1953 à 1979. En étudiant les réalités sociales rurales et urbaines dans cette période nous constatons l'émergence de mécanismes sociopolitiques qui fragilisent de plus en plus les niveaux de la légitimité du régime en place pour ensuite mettre en cause la légalité de celui-ci.
Ce mouvement a été le résultat d'un manque de concordance entre la politique et le social, cristallisé dans le phénomène d'illégitimité de l'Etat en place. Alors une certaine concordance s'est accomplie à l'intérieur du social en tant que lieu où le fait social a affecté le politique et l'a reformé à ses convenances. La révolution iranienne de 1979 s'avère alors moins comme le résultat d'une déstabilisation des classes sociales hégémoniques anciennes que comme celui d'une non-stabilisation des couches sociales nouvelles n'ayant pas de possibilité pour leur reproduction sociale non conflictuelle.
  • LE CONTEXTE HISTORIQUE DE L'ACTION DE LA MONARCHIE PAHLAVI
    • La société iranienne et le modernisme
    • La dynastie Pahlavi et sa conjoncture
    • Le statut du mouvement nationaliste
    • L'oligarchie monarchique et la technocratie à venir
    • Les réformes impériales et la structure sociale rurale
  • LA RESTRUCTURATION DU MILIEU URBAIN
    • L'élaboration de l'économie sociale urbaine
    • L'environnement sociogéographique de la ville et les immigrés
    • L'emploi urbain et ses aspects sociaux
    • Les immigrés et la sociabilité de l'habitat à Téhéran
  • L'ENVIRONNEMENT POLITIQUE DE LA SOCIETE IRANIENNE ET LA REVOLUTION
    • Le système social iranien et les intérêts de classe
    • L'Etat iranien entre la politique et le social
    • Les effets sociétaux de la répression étatique
    • Les tentatives étatiques de socialisation politique
    • La suppression de l'Etat illégitime en marche
    • Le caractère islamique du mouvement
    • L'Entrée en scène du clergé khomeyniste
    • Du mouvement social à la révolution
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 320
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie d'Akbar Molajani

Akbar Molajani est chercheur en sociologie politique au CETOB (Centre d'Etudes sur la Turquie, le Moyen-Orient et les Balkans) et enseigne à l'université Paris VIII.
Akbar Molajani - Sociologie politique de la révolution iranienne de 1979.
Sociologie politique de la révolution iranienne de 1979
20,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter