Slow management - Entreprendre la transition

Claudio Vitari, Arvind Ashta, Roxana Bobulescu, Michel Lepesant, Collectif

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Pearson

  • Paru le : 07/06/2013
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
18,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

  • E-book À partir de 18,99 €
    • ePub 18,99 €
Votre note
Tout comme le mouvement slow food est l'alternative au fast food, le slow management est une réponse au contexte actuel de crise et de course perpétuelle contre la montre, assorti d'exigences accrues de rentabilité et de productivité qui pèsent sur les managers. Prenant le contre-pied des tendances actuelles, il pose des limites au "toujours plus" et impose au "toujours plus vite" une lenteur réfléchie. Véritable "pas de côté", il invite à entreprendre la transition dans les entreprises et notamment à : .
Construire des relations de qualité, stables et de longue durée, avec les salariés, les clients et les fournisseurs . Éliminer les facteurs de stress des salariés . Améliorer les conditions de travail . Réduire, hiérarchiser, organiser les demandes . Repenser la relocalisation, l'organisation de la participation, le partage du temps de travail et le développement des connaissances Changer sa vision, mais aussi sa pratique du management, est possible. Écrit par un collectif d'auteurs engagés, cet ouvrage apporte des éléments de réflexion et des pistes d'action concrètes (grilles d'évaluation, cas d'entreprises).
Il rappelle également l'importance du bien-être au travail et des enjeux humains dans l'entreprise. Les managers de tous horizons y trouveront les clés pour faire du slow management une pratique quotidienne.
  • Date de parution : 07/06/2013
  • Editeur : Pearson
  • Collection : Village mondial
  • ISBN : 978-2-7440-5568-3
  • EAN : 9782744055683
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 244 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 244
    • Taille : 2 304 Ko
    • Protection num. : Contenu protégé
    • Transferts max. : 6 Autorisé(s)
    • Imprimable : Non Autorisé
    • Copier coller : Non Autorisé
Claudio Vitari est professeur associé en Systèmes d'information et Management à Grenoble École de Management Grenoble - France). Ses publications incluent plusieurs articles sur revue comme European Journal of Information Systems, Communications of the Association for Information Systems, International Journal Knowledge Management, Knowledge Management Research & Practice, Journal of Information Technologies: Cases and Applications, communications à des colloques internationaux, français et italiens.
Il a plus de dix ans d'expérience dans l'enseignement, la recherche et le conseil. Claudio Vitari a obtenu son Habilitation à Diriger des Recherches à l'Université Montpellier 2 (Montpellier - France). Le Professeur Arvind Ashta, Titulaire de la Chaire Banque Populaire en microfinance du Groupe ESC Dijon-Bourgogne, a publié ces dernières années de nombreux articles, a participé aux conférences majeures dans le domaine de la microfinance et enseigne régulièrement dans des universités étrangères, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Allemagne, Belgique et Espagne.
Il est également membre des réseaux de recherche tels que European Microfinance Platform et Centre Européen de Recherche en Microfinance (CERMi). Roxana Bobulescu est enseignant-chercheur en économie, à Grenoble École de Management. Elle travaille sur la pensée de Nicolas Georgescu-Roegen et s'intéresse à la bioéconomie, à la décroissance soutenable et au slow management. Michel Lepesant, décroissant-chercheur, animateur du Mouvement des Objecteurs de Croissance (le MOC), membre d'Utopia et d'Attac, co-fondateur de la Mesure, projet de monnaie locale à Romans (26), vient de coordonner Le défi de l'antiproductivisme (Parangon, avril 2013) et de publier Politique(s) de la décroissance (Utopia, juin 2013).
Il travaille plus particulièrement sur les notions de transition, de revenu inconditionnel et de monnaie alternative. Marjolijn Bloemmen s'est formée comme architecte paysagiste et ingénieur en aménagement du territoire en Belgique, Pays-Bas et Royaume-Uni. Elle a ensuite été chercheur à la « Food Valley » à Wageningen (Pays-Bas) pendant dix ans, où elle menait des projets à l'interface des politiques vertes et de la recherche appliquée en informatique. Elle poursuit actuellement son activité sous la forme d'une recherche-action dans les domaines de l'agro-écologie et de la relocalisation de la production agricole.
Dans ce cadre, elle intervient à « G renoble École de Management » sur des projets agricoles innovants, inscrits dans le cadre de l'économie sociale et solidaire. Diana Bratu est enseignant-chercheur au Groupe ESC Dijon-Bourgogne. Diplômée de l'Université de Bourgogne (Doctorat en Sciences de l'Information et de la Communication), elle mène ses recherches dans le cadre du laboratoire CEREN du Groupe ESC Dijon-Bourgogne et collabore également avec le laboratoire CIMEOS-3S de l'Université de Bourgogne. Elle s'intéresse particulièrement à la stratégie de communication du mouvement Slow Food, en tant que démarche exemplaire de défense du goût et de l'identité alimentaire et, plus largement, à l'émergence de la lenteur en tant que forme de vie réfléchie et alternative dans la société actuelle. Isabelle Né a tout d'abord étudié la sociologie à Grenoble, Rennes puis Montréal, où elle a conduit une recherche en particulier sur l'éthique sportive et l'argent.
Son parcours professionnel l'a menée à croiser des environnements très divers, aussi bien culturels que professionnels entre 1987 et 1999. Elle rejoint Grenoble École de Management en 2000 pour le département pédagogique Management et Comportements. C'est là qu'elle conduit une recherche autour de l'impact de la culture d'entreprise sur la formation des managers en compétences relationnelles. Elle soutient son DBA (Doctorate in Business Administration) en 2011.
L'étude des modes de management et leur impact sur l'implication en entreprise, ainsi que l'étude des cultures d'entreprise restent ses domaines d'intérêt principaux. Après des études de littérature (Licence ès Lettres Françaises), de gestion (HEC Paris), Nhu Tuy?n Lê a soutenu une thèse en sciences de gestion. Elle est professeur associé de comptabilité à Grenoble École de Management. Ses travaux de recherche s'inscrivent dans le courant transdisciplinaire qui s'interroge sur les rôles de la comptabilité et son impact dans l'évolution des économies, plus spécifiquement dans les anciennes économies centralisées et planifiées en mutation vers des économies de marchés.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Slow management - Entreprendre la transition est également présent dans les rayons

Claudio Vitari et Arvind Ashta - Slow management - Entreprendre la transition.
Slow management. Entreprendre la transition
18,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter