Quand l'amour et l'Etat rendent aveugle - Le mythe du mariage automatique

Hélène Belleau

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • PU Québec

  • Paru le : 18/11/2011
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
10,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

  • E-book À partir de 10,99 €
    • ePub 10,99 €
Votre note
Un peu plus du tiers des personnes vivant en couple au Québec sont en union libre, soit la plus importante proportion de conjoints de fait au Canada, mais aussi au monde. Comment expliquer ce phénomène ? Paradoxalement, le Québec est aussi la seule province canadienne n'ayant pas procédé à un encadrement légal de l'union libre. Cet essai vise à éclairer, d'un point de vue sociologique, l'augmentation des unions conjugales en marge du droit en présentant le point de vue des couples.
Les transformations récentes dans les relations économiques entre conjoints ont contribué à mettre à l'avant-scène l'idéal de l'amour, l'autonomie et l'égalité de chacun dans la vie à deux. Or le droit, au contraire, convie les conjoints à l'anticipation d'une éventuelle rupture et à la froide rationalité du contrat comme instrument de protection. Ce contexte particulier, doublé des messages contradictoires du législateur, ont contribué à l'émergence du mythe du mariage automatique, soit la croyance, très répandue dans la population, qu'après quelques années de vie commune ou la naissance d'un enfant, l'État assimile les conjoints de fait aux couples mariés.
Présent aussi au-delà des frontières du Québec, ce mythe témoigne plus fondamentalement d'un écart normatif qui s'est immiscé dans les dernières années entre les normes conjugales contemporaines et celles qu'édicte le droit.
  • LE DROIT CANON ET LES REPRESENTATIONS DE L'EGLISE
  • LES REGIMES MATRIMONIAUX ET L'INFLUENCE DES NOTAIRES
  • LA FIN DU MARIAGE COMME INSTITUTION PERENNE, UNIVERSELLE ET PUBLIQUE
  • LE LEGISLATEUR QUEBECOIS, UN ETRE POLYGLOTTE
  • ENTRE INDIVIDUALISME ET AMOUR CONJUGAL
  • LE MYTHE DU MARIAGE AUTOMATIQUE
  • LES CHANGEMENTS LEXICAUX DANS LA LANGUE QUEBECOISE
  • LES RAISONS POUR SE MARIER OU NON
  • LES SIMILITUDES ET LES DIFFERENCES ENTRE LE MARIAGE ET L'UNION DE FAIT
  • LES PERCEPTIONS DE L'ENCADREMENT JURIDIQUE DE LA VIE CONJUGALE
  • Date de parution : 18/11/2011
  • Editeur : PU Québec
  • ISBN : 978-2-7605-3310-3
  • EAN : 9782760533103
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 178 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 178
    • Taille : 1 556 Ko
    • Protection num. : Digital Watermarking

Biographie de Hélène Belleau

Sociologue, professeure à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), Centre Urbanisation, Culture et Société (Canada), Hélène Belleau s'intéresse aux transformations de la conjugalité, aux rapports de genre, à l'usage social de l'argent ainsi qu'à l'évolution des relations entre la famille et le droit.
Hélène Belleau - Quand l'amour et l'Etat rendent aveugle - Le mythe du mariage automatique.
Quand l'amour et l'Etat rendent aveugle. Le mythe...
10,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter