Mariko parade

Kan Takahama, Frédéric Boilet

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Casterman

  • Paru le : 09/02/2013
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
9,99 €
E-book - Epub fixed layout
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Fin mai 2002, le mangaka français, 42 ans, et Mariko, jeune japonaise de 24 ans et son modèle, partent trois jours sur l'île d'Enoshima afin d'y réaliser des repérages photographiques. Depuis leur rencontre quatre ans plus tôt, Mariko est devenue indispensable au dessinateur, dans son travail comme dans sa vie. La saison des pluies a commencé, les hortensias sont en fleur. Mariko et le mangaka profitent de quelques éclaircies pour parcourir l'île à la recherche du meilleur endroit pour les prises de vue.
Les heures de pluie, ils restent dans leur chambre d'auberge, feuillettent les pages des illustrations et histoires réalisées ensemble et se redécouvrent l'un l'autre. Après deux journées, Mariko révèle qu'elle a décidé de poursuivre ses études à l'étranger et de quitter le Japon pour quelques années...
Bons plans numériques
  • Date de parution : 09/02/2013
  • Editeur : Casterman
  • ISBN : 978-2-203-06228-3
  • EAN : 9782203062283
  • Format : ePub
  • Nb. de pages : 184 pages
  • Caractéristiques du format Epub fixed layout
    • Pages : 184
    • Taille : 46 285 Ko
    • Protection num. : Digital Watermarking
Kan Takahama, née en 1977 à Amakusa (Japon), débute la manga en 2001 dans le magazine Garo. Ses histoires parues dans Garo sont rassemblées en un album, Yellowbacks, publié au Japon chez Seirindô en 2002, puis en Espagne et aux États-Unis chez Ponent Mon en 2003 sous le titre Kinderbook. En avril 2002, en collaboration avec Frédéric BOILET, elle réalise Mariko Parade, un album paru aujourd'hui en quatre langues.
Après un séjour au festival d'Angoulême 2003, Kan TAKAHAMA publie sa première histoire en France dans le nº 2 du magazine Bang ! : Bons Baisers d'Angoulême. Son dernier album, Awabi, est paru au Japon chez Yûgaku Shorin en avril 2004. Frédéric Boilet est né à Épinal en 1960. En 1978, il entre à letapos;École nationale des Beaux Arts de Nancy, dont il suivra letapos;enseignement jusquetapos;en 1983, date de la sortie de son premier album de bande dessinée la Nuit des Archées.
Jusquetapos;en 1988, il publie ainsi quatre volumes, chez plusieurs éditeurs, collaborant avec Guy Deffeyes, René Durand et Rodolphe, pour finir par réaliser, avec le Rayon vert, son propre scénario. De janvier 1989 à février 1991, il enseigne le scénario à letapos;atelier de Bande Dessinée et detapos;Arts narratifs de letapos;école detapos;Arts detapos;Angoulême. tout en continuant son travail personnel, concrétisé en janvier 1990 par la sortie de letapos;album 36 15 Alexia.
En 1989, il entame une collaboration avec Benoît Peeters sur le thème de letapos;Asie contemporaine dont le premier volet, Love Hotel, est édité en 1993 par Casterman. Boilet obtient la première bourse de création de letapos;éditeur japonais Kôdansha et quitte la France pour un séjour detapos;un an à Tôkyô. En 1994, premier auteur de bande dessinée lauréat de la Villa Kujôyama, il séjourne 6 mois à Kyôto.
Ces séjours de recherche permettent la mise en route d'un nouvel album avec Benoît Peeters et Jirô Taniguchi, Tôkyô est mon jardin, qui explore le vécu detapos;un Français installé à Tôkyô. En 1995, il setapos;installe à Paris où il fonde letapos;Atelier des Vosges avec David B., Christophe Blain, Émile Bravo, Emmanuel Guibert, Joann Sfar et Tronchet. Cetapos;est là quetapos;en 1996, en collaboration avec Benoît Peeters et Emmanuel Guibert, il réalise les pages de letapos;album Demi-tour.
Frédéric Boilet réside désormais au Japon où Tôkyô est mon jardin a été traduit en 1998, et Demi-tour letapos;année suivante. Ses bandes dessinées, illustrations et articles paraissent régulièrement dans la presse japonaise (Big Comic, Asahi Shimbun, Mainichi Shimbun, Manga Erotics, Furansugo Kaiwa...). En 2001, il organise letapos;événement Nouvelle Manga qui se déroule en octobre dans les vieux quartiers de Tôkyô, et publie son premier album simultanément en France et au Japon : letapos;Épinard de Yukiko.
Avec Kaoru Sekizumi, il traduit en japonais la Frontière invisible de François Schuiten et Benoît Peeters et le Dessin de Marc-Antoine Mathieu, qui paraissent dans le trimestriel Error. En 2002, il conçoit l'adaptation graphique et la traduction en français de Quartier lointain de Jirô Taniguchi, publié en France par Casterman. En collaboration avec Kan Takahama, il réalise cette même année Mariko Parade , un album publié simultanément au Japon et dans plusieurs pays d'Europe en 2003.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Mariko parade est également présent dans les rayons

Kan Takahama et Frédéric Boilet - Mariko parade.
Mariko parade
9,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter