Le travail social à l'épreuve du néo-libéralisme - Entre résignation et résistance

Raymond Curie

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/02/2010
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
11,25 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

  • E-book À partir de 11,25 €
    • ePub 11,25 €
Votre note
Dans les années 70 on a beaucoup parlé de contrôle, dans les années 80 et 90 est apparu le mot partenariat, avec les années 2000 il est de plus en plus question d'intervention. Alors où en est le travail social à l'heure actuelle ? Peut-il s'adapter aux évolutions des politiques libérales ? Ne seraient-ce pas ses formes de contrôle qui ont changé ? Pour l'instant, c'est la rationalisation des choix budgétaires qui domine dans les différents services, associations et institutions du secteur.
Comme l'a expliqué longuement Pierre Bourdieu, le développement d'une mondialisation globalisée exige deux orientations principales : tout d'abord, une ouverture de tous les secteurs, y compris les services publics, à la logique du marché et de la concurrence, mais en parallèle, une répression accentuée avec une logique de pénalisation des problèmes sociaux. Deux logiques différentes apparaissent au niveau du secteur social dans les pratiques : l'intervention sociale et le travail social.
Les gouvernements qui se sont succédé au pouvoir depuis le milieu des années 80 ont soutenu de plus en plus une logique d'intervention sociale plus intéressante au niveau économique, basée sur la compétence, le transitoire, le suivi, la logique de service avec un travail en direction d'une population et en s'adressant surtout aux symptômes des problèmes. Alors que les professionnels du travail social défendent toujours la qualification, le long terme, l'accompagnement, la relation d'aide avec un travail articulant l'individuel et le collectif et en recherchant les causes des problèmes.
Avec la loi de rénovation sociale de 2002, la première logique tend à se développer dans toutes les branches du secteur social, alors comment réagir en tant que professionnel du social, quelles priorités défendre ? Ce livre tente d'y répondre en articulant réflexions théoriques et réalités de terrain.
    • L'évolution des politiques et des professions sociales entre 1967 et 2007
    • La LQR (langage de la 5e République) appliquée au secteur social
    • La résistance des travailleurs sociaux : entre avancées progressistes et réflexes corporatistes
    • Les logiques de l'intervention sociale et du travail social face aux réalités de terrain : entre implication, interrogation et résignation
    • Quelques pistes de réflexion pour des propositions alternatives
  • Date de parution : 01/02/2010
  • Editeur : L'Harmattan
  • ISBN : 978-2-296-24886-1
  • EAN : 9782296248861
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 15 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 15
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Raymond Curie

Raymond Curie est sociologue et formateur à l'Institut de travail social de Lyon / Caluire ainsi qu'à l'Université Lyon II (Sciences de l'éducation et Sociologie) dans le cadre d'un partenariat pédagogique. Il collabore à plusieurs revues d'informations et de recherche sur l'actualité sociale.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Le travail social à l'épreuve du néo-libéralisme - Entre résignation et résistance est également présent dans les rayons

Raymond Curie - Le travail social à l'épreuve du néo-libéralisme - Entre résignation et résistance.
Le travail social à l'épreuve du néo-libéralisme. Entre...
11,25 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter