Temps Réel

Le temps est un grand maigre - ou comment voyage une phrase, de Balzac au poème

Dominique Quélen

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • publie.net

  • Paru le : 12/09/2012
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
1,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Lire ce que j'en écrivais, en décembre 2007, sur remue.net, à la réception de ce texte, par lequel j'ai pris connaissance du travail de Dominique Quélen : A quoi pensait Honoré de Balzac quand il a écrit cette phrase, lui qui n'était ni grand ni maigre, et qui s'est battu sans cesse contre le temps ? Et pourquoi Balzac n'a pas corrigé ni rayé cette phrase, qui est une phrase d'évidence, un caillou de lettres, évidemment la littérature à cet instant qui passe, qui s'arrête, repousse l'auteur et tant pis. Et pourquoi cette phrase, longtemps après Balzac, y est reprise par les mains de Pierre Michon qui en fait le titre d'une préface àMémoires de deux jeunes mariés, chez POL La Collection, reprise en volume chez Verdier ? Est-ce que c'est de Pierre Michon que la tient Dominique Quélen ? [...] soit par exemple le fragment VI (il y en a XX) : Acceptant le don d'une vie réduite au geste de verser chaque jour dans le suivant.
Aspirant au simple bouleversement d'humeur. Pousser une petite charogne sur le bord du chemin occupe un instant. Ce n'est plus à la fin ni plumes ni poils, mais une sombre manne en vain répandue. La terre, en dessous, est maintenue dans unétrange état, comme seule en peut donner l'idée d'une macération d'esprit dans un objet. Souverain séjour où tout s'accomplit. Rien ne diffère plus, et des tomberaux lointains défilent avec lenteur devant une paroi d'arbres auxquels s'appuie l'horizon.
D'avoir à continuer, on est ému d'une émotion violente. Je ne crois pas qu'on lise cela souvent : c'est comme le temps est un grand maigre, la phrase, on ne saurait pas dire pourquoi ni comment c'est littérature. C'est inéluctable, c'est là. Ainsi l'étonnant et très fort Loque (Lien -> http://remue.net/spip.php?article2199), accueilli par remue.net, que Dominique Quélen a lu lors de la deuxième nuit remue : ici à l'écoute (Lien -> http://remue.net/spip.php?article2370).
J'ajoute le fragment XII : Ainsi nous sourions faiblement, étant presque morts, à lire la fable de notre vie dans de grands volumes qu'il faut manier avec soin. Tout y est superbe de nombre et de proportions, le dessin n'en est pas brouillé par les détails. Des héros fades sortent grandis d'épreuves pareilles aux nôtres en apparence. Les yeux voient clair, les mains sont plates comme des truelles.
Et pas de mauvaises herbes entre les marbres, pas de citernes d'eau croupie sous des halles en plein vent, pas de parfums s'évaporant avant qu'on les ait respirés, rien qui ait l'air de sortir à l'instant de derrière. Et pas trace non plus du fléau de l'homme : jusque-là tapi en nous, il dissimule un peu de monnaie dans sa main et tout seul au fond de quelque arrière-cuisine, sans remettre à demain de vivre, il s'apprête à dîner des restes du repas de midi de la veille. Le pari, et c'est une nouvelle expérience sur la palette de publie.net, est fait avec l'auteur, Dominique Quélen, et le premieréditeur de ce texte : Jacques Josse (dont on peut lire lesDormants (Lien -> #9782814501041) sur publie.net). Les éditions Wigwam (Lien -> http://www.wigwametcompagnie.net/accueil.htm), fondées par Jacques Josse, c'est un abonnement à une parution régulière, de haute qualité typographique, des objets manufacturés dans la tradition de l'imprimerie.
Des textes brefs, dont celui de Dominique Quélen. Alors, aujourd'hui, à vous le choix : commander le texte numérique, commander le texte papier, ou disposer des deux ensemble, garder le toucher du papier, la commodité de la lecture eBook. Pour nous, un apprentissage : les lois concernant les marges, les interlignes, la tourne de page, tout change. Apprendreà travailler ensemble, auteur, éditeur papier, éditeur numérique, c'est entrer dans le terrain mouvant très neuf où, sur nos supports numériques, vous voulons retrouver ce même poids silencieux, décisif, du poème. C'est un parfait hasard chronologique que le texte de Dominique Quélen rejoigne sur publie.net Alors j'ai dit au Maigre (Lien -> #9782814501737) de Michèle Dujardin, mais il n'y a jamais de hasard complet.
Et Dominique Quélen reviendra bientôt sur publie.net dans la collection L'Inadvertance (Lien -> http://www.publie.net/tnc/spip.php?rubrique55) de François Rannou et Mathieu Brosseau.
  • Date de parution : 12/09/2012
  • Editeur : publie.net
  • ISBN : 978-2-8145-0178-2
  • EAN : 9782814501782
  • Format : E-Book multi-format
  • Nb. de pages : 21 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 21
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection

Biographie de Dominique Quélen

Né en 62 ; enseignant dans le Nord ; proses brèves (Petites formes, Le temps est un grand maigre, Comme quoi) ou plus longue (Loque) ; collaboration musicale avec Aurélien Dumont (Villa des morts).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Temps Réel est également présent dans les rayons

Dominique Quélen - Temps Réel  : Le temps est un grand maigre - ou comment voyage une phrase, de Balzac au poème.
Temps Réel Le temps est un grand...
1,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter