Le rationalisme de Decartes

Jean Laporte

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Presses Universitaires de France

  • Paru le : 01/03/1988
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
30,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
La philosophie cartésienne, en dépit des efforts souvent tentés pour l'exposer suivant une dialectique unilinéaire, n'est point, à strictement parler, un système. On la nommerait assez bien un pluralisme, en ce sens que son contenu ne se laisse ni dériver d'un seul principe, ni enfermer dans une seule formule. Pluralisme cohérent, faudrait-il ajouter : non seulement parce que les oppositions qui s'y révèlent ne sont pas (quoi qu'on en ait dit) de formelles contradictions, mais surtout parce que chacun des termes opposés n'y a été admis qu'en vertu d'une même attitude d'esprit, la docilité à l'évidence.
Se plier en toutes choses à ce qu'on voit ; l'enregistrer comme on le voit, à quelque ordre qu'il appartienne, sans y rien mêler de sa sensibilité propre : voilà l'attitude cartésienne, telle qu'elle se manifeste dans la théorie de la méthode, comme aussi dans le Cogito et dans les démarches qui en procèdent. C'est l'attitude empirique, au sens premier et authentique du mot : ceux-là seuls répugnent à en convenir, que des associations invétérées conduisent toujours à confondre empirique et sensualiste.
En sorte que, si nous voulons à toute force caractériser la philosophie de Descartes par un nom, le nom qui lui siérait le mieux serait, tout paradoxe à part, celui d'empirisme - empirisme radical et intégral.
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection

Biographie de Jean Laporte

La philosophie cartésienne, en dépit des efforts souvent tentés pour l'exposer suivant une dialectique unilinéaire, n'est point, à strictement parler, un système. On la nommerait assez bien un pluralisme, en ce sens que son contenu ne se laisse ni dériver d'un seul principe, ni enfermer dans une seule formule. Pluralisme cohérent, faudrait-il ajouter : non seulement parce que les oppositions qui s'y révèlent ne sont pas (quoi qu'on en ait dit) de formelles contradictions, mais surtout parce que chacun des termes opposés n'y a été admis qu'en vertu d'une même attitude d'esprit, la docilité à l'évidence.
Se plier en toutes choses à ce qu'on voit ; l'enregistrer comme on le voit, à quelque ordre qu'il appartienne, sans y rien mêler de sa sensibilité propre : voilà l'attitude cartésienne, telle qu'elle se manifeste dans la théorie de la méthode, comme aussi dans le Cogito et dans les démarches qui en procèdent. C'est l'attitude empirique, au sens premier et authentique du mot : ceux-là seuls répugnent à en convenir, que des associations invétérées conduisent toujours à confondre empirique et sensualiste.
En sorte que, si nous voulons à toute force caractériser la philosophie de Descartes par un nom, le nom qui lui siérait le mieux serait, tout paradoxe à part, celui d'empirisme - empirisme radical et intégral.
Jean Laporte - Le rationalisme de Decartes.
Le rationalisme de Decartes
30,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter