La violence des autres

Thomas R. Blier

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/11/2007
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
14,25 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Si la violence est aussi difficile à définir qu'elle est aisée à identifier, l'ambition de ce livre est pourtant de montrer que des régularités existent et que les comportements humains obéissent à des règles universalisables. Dans Agamemnon, Eschyle constate que la violence a coutume d'engendrer la violence. Pour quelles raisons ? Sans doute parce que la violence se donne toujours pour une contre-violence, c'est-à-dire pour une riposte à la violence de l'Autre.
En d'autres termes, la violence est mimétique. Elle est mimétique parce que nous sommes nous-mêmes des êtres mimétiques qui cherchons nos désirs chez l'Autre, en l'Autre, en l'absence définitive de Moi authentique. Auparavant, la violence avait ses vertus. Machiavel pensait à juste titre que ce n'est pas la violence qui " restaure " mais celle qui " ruine " qu'il faut condamner. Aujourd'hui, dans le monde moderne, la violence ne produit plus que de la violence, elle n'a plus aucune vertu cathartique depuis que les textes bibliques en ont dévoilé les mécanismes.
Alors, quel avenir pour nos enfants ? Un avenir sans doute apocalyptique où même le 11 septembre 2001 - figure suprême de l'infamie - pourrait à terme ne plus symboliser qu'un acte barbare parmi d'autres. Dieu, pourquoi nous avez-vous abandonnés ?...
    • L'unanimité violente
    • La violence n'a pas d'objet précis en fin de compte
    • La violence s'assouvit sur des objets de substitution
    • La violence, c'est l'imitation de la violence des Autres
    • La violence, c'est la " déresponsabilisation "
    • Petit rappel : la violence ne se conçoit jamais comme première
    • La violence est d'autant plus meurtrière qu'il n'y a pas de représailles possibles
    • La violence est contagieuse et fascinante
    • La violence, c'est le ressentiment, les envies, la jalousie
    • La violence, ce n'est pas le religieux
    • La voix des victimes se fait entendre mais la violence continue
    • Etude de cas n°1 : une autre vision de la guerre du Golfe
    • Etude de cas n°2 : désir et violence en relations internationales au prisme des rivalités sino-taiwanaises
    • Etude de cas n°3 : désir et violence en relations internationales au prisme des rivalités sino-japonaises
    • Pour un dépassement de la vulgarisation
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 210
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Thomas R. Blier

Thomas R. Blier est essayiste. Passionné d'anthropologie, il décide d'entreprendre un travail de vulgarisation de la pensée des grands auteurs dont l'ouvrage La violence des autres est la première réalisation.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Thomas R. Blier - La violence des autres.
La violence des autres
14,25 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter