L'écriture emprisonnée

Jean Bessière, Judit Maar

Collectif

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/05/2007
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
23,25 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
L'année 2006 a été celle du 50ème anniversaire de la révolution hongroise (1956). Pour rendre hommage à la mémoire de cet événement historique, le Centre Interuniversitaire d'Études Hongroises (CIEH) de l'Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris3, en collaboration avec le Centre d'Études et de Recherches Comparatistes (CERC) a organisé un colloque, les 9 et 10 juin, sur le thème de l'écriture emprisonnée.
L'un des objectifs importants du colloque était de montrer l'intérêt d'une interrogation à la fois politique et littéraire sur cet événement même mais aussi de saisir cette occasion pour élargir la réflexion aux conditions et au statut de l'écriture interdite. Fidèle à cette orientation, le colloque a proposé un horizon plus large et plus complexe que celui d'un événement précis de l'histoire d'un pays, en envisageant les différentes formes et manifestations d'une " écriture emprisonnée ", interdite ou contrainte, dans des temps, des cultures et des circonstances diverses.
Ainsi, tout en restant fidèle à la mémoire de la révolution hongroise de 56, le colloque a permis d'étudier sur le plan international des auteurs qui avaient vécu l'enfermement, les camps de concentration, la prison, pendant la seconde guerre ou sous le régime communiste, ainsi que des auteurs simplement interdits d'écriture, écrivains ou critiques surveillés pour raisons politiques, idéologiques, ou bâillonnés par la censure sociale.
Écriture de condamné et écriture condamnée ont donc été évoquées ainsi que les stratégies d'écriture en situation d'emprisonnement réel, comme en situation de contrainte politique ou idéologique.
  • FIGURATION DE LA CONTRAINTE, ECRITURE DE LA CONTRAINTE
    • Myung Mi Kim et l'emprisonnement du poète dans une langue étrangère
    • L'affranchissement des prisonniers du dilemme
    • L'énigme de la loi, le paradoxe de l'écriture emprisonnée dans le Procès de Kafka
    • Ecrire de la prison et sur la prison sous l'Ancien Régime
  • ECRITURE DE L'EMPRISONNEMENT
    • De la prison à la représentation, transgression et parole littéraire chez Marie Gagnon et Sergio Kokis
    • Faire un prisonnier, écrire pour survivre
  • LA SECONDE GUERRE
    • Littérature des catacombes, les écrivains juifs de la langue allemande dans la Palestine des années 1930-1940
    • " Oiseaux presque mortels de l'âme ", PLN de Werner Krauss et l'angoisse de survivre
    • De " l'Ecrit sur le mur " à la figuration lazaréenne, la poésie de résistance et de déportation de jean Cayrol
    • Jean Cassou poète, écriture au secret, ascèse et conscience d'une co-existence
    • Comment libérer l'écriture emprisonnée ?
    • Oubli, mode d'emploi, à propos des écrits de captivité des prisonniers de guerre français
  • ECRITURE EMPRISONNEE ET AFRIQUE
    • Sur les récits africains de la prison, littérature, histoire et politique
    • Silence, tortures : points de vue du manuscrit intégral des Indépendances d'Ahmadou Kourouma
  • EUROPE CENTRALE ET RUSSIE
    • Ecriture emprisonnée et limite, de l'écriture à contrainte à l'écriture sous contrainte
    • Egon Schiele en prison, le " je " du critique au nom de l'artiste ou l'écriture de l'ami à la place de l'emprisonné
    • La Passion selon Codreanu, les récits de prison d'un fasciste mystique
  • MEDITERRANEE ET ECRITURE EMPRIONNEE
    • Du silence au cri, écrire sous la dictature des colonels grecs (1967-1974)
    • L'impact de la dictature des colonels sur la langue grecque
    • Des oiseaux en prison, les vertus de l'oiseau solitaire de Juan Goytisolo
    • Codage-décodage d'une conversation en Sicile d'Elio Vittorini
  • LA HONGRIE
    • Gyulla Illyès comme l'inversion de Paul Eluard, l'étrange destin d'une phrase sur la tyrannie
    • Hommage à Istvan Eorsi
    • Altérités spatiales et linguistiques, reflets de la scission de l'individu dans une société emprisonnée par l'Histoire
    • Libérer l'histoire, l'éloquence du silence chez Kosztolanyi et Kristof
    • Adam Bodor, perpétuel arpenteur d'un espace clos
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 374
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Jean Bessière et Judit Maar - L'écriture emprisonnée.
L'écriture emprisonnée
23,25 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter