Droit international

Droit de l'OMC, droit de l'Union européenne et fiscalité directe

Marilyne Sadowsky, Daniel Gutmann

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Éditions Larcier

  • Paru le : 24/03/2013
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
134,99 €
E-book - ePub
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
L'Organisation mondiale du commerce a-t-elle un lien avec la fiscalité directe ? Cette question peut sembler surprenante. En effet, l'inspiration première de lutte contre le protectionnisme a naturellement doté l'O. M. C. d'une compétence en matière de fiscalité indirecte. Pourtant, le nombre de décisions rendues par l'Organe de règlement des différends, en matière de fiscalité directe, ne cesse de croître.
Toutes ces affaires sont relatives soit au principe de non-discrimination soit au principe d'interdiction des subventions fiscales. Le constat est exactement le même en droit de l'Union européenne. Dans ce contexte, l'ouvrage analyse et compare la consistance de ces deux principes dans le cadre de deux espaces normatifs aux finalités différentes. La comparaison du droit de l'O. M. C. et du droit de l'U.
E. sous l'angle de la fiscalité directe met en évidence l'imbrication de ces deux sources de droit. Cet enchevêtrement conduit tantôt à un rapprochement des règles édictées dans ces deux cadres, tantôt à un traitement différencié. Il n'est donc pas étonnant de constater l'influence du droit de l'O. M. C. sur le droit de l'U. E. ou inversement, mais également la volonté de l'un ou de l'autre de ces systèmes de ne pas subir une telle influence.
Par conséquent, chaque système ne se suffit pas à lui-même en même temps qu'il élabore ses règles et rend ses décisions dans le champ de référence qui est le sien. Ainsi, le droit de l'O. M. C. prospère dans le cadre du libéralisme économique où la logique sociale est absente, tandis que l'U. E. prospère dans celui d'une logique d'intégration économique à la lumière des droits fondamentaux. Dans ce contexte, le principe de non-discrimination et le principe d'interdiction des subventions fiscales développés dans ces deux espaces coïncident-ils ? Existe-t-il un lien entre les deux ? Pour répondre à ces questions, nous avons dû confronter ces deux règles et tirer les conséquences de cette dualité de sources sur le droit fiscal français. L'ouvrage intéressera tant les praticiens que les universitaires spécialisés en fiscalité, mais aussi en droit international et communautaire.
  • Date de parution : 24/03/2013
  • Editeur : Éditions Larcier
  • ISBN : 978-2-8044-5663-4
  • EAN : 9782804456634
  • Format : ePub
  • Nb. de pages : 616 pages
  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages : 616
    • Taille : 1 188 Ko
    • Protection num. : Digital Watermarking
Maître de conférences à l'Université de Paris-Est-Créteil (UPEC). Professeur à l'Université Panthéon Sorbonne Paris I. Cofondateur et directeur scientifique de l'Institut français de politique fiscale. Cofondateur et codirecteur de la revue « L'année fiscale » (avec B. Castagnède). Membre du Comité exécutif et du Comité scientifique de l'Association européenne des professeurs de droit fiscal (European Association of Tax Law Professors).
Membre du comité de rédaction de la revue Droit & Patrimoine. Membre du cercle des fiscalistes.
Marilyne Sadowsky et Daniel Gutmann - Droit international  : Droit de l'OMC, droit de l'Union européenne et fiscalité directe.
Droit international Droit de l'OMC, droit...
134,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter