Publie.noir

Cavalier seul - Al Teatro, T1

Stéphanie Benson

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • publie.net

  • Paru le : 20/03/2013
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
5,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Tous les codes du polar, conspiration internationale, délits informatiques, diplomatie et barbouses, d'analyses sociétales et vue sur le dessous des villes, avec de bonnes rasades  de rire et la bonne dose d'érotisme et violence, dans un thriller fleuve, d'abord paru aux éditions de l'Atalante. C'est le premier volet d'une tétralogie, Al Teatro, que Stéphanie Benson confie à la collection "noire" de publie.net, dirigée par Bernard Strainchamps, sous l'enseigne de son site légendaire Mauvais genres. FB (Lien -> http://www.tierslivre.net) Milton - qui ne s'appelait pas encore Milton, qui, pour autant qu'il s'en souvienne, n'avait aucun nom à ce moment précis, n'était rien, inexistant, ou alors un tout, qui dépassait de loin une existence unique, étriquée d'humain - marchait en souriant quand la femme l'accosta...
Sur le coup, il avait trouvé la femme plutôt classe. Plus tard, au moment de la tuer, il la haïrait à cause de sa laideur. L'être humain est profondément instable. La banlieue de Cologne, Allemagne réunifiée. Calme, résidentielle. Un parfum résiduel de campagne, d'autrefois. Petit pavillon banal, ni trop modeste ni tapageur. On avait évacué (discrètement) les voisins, bouclé le quartier. Tomas Geist ne s'en tirerait pas.
La question demeurait : combien en emmènerait-il avec lui ? Katz s'était décidé pour l'opération commando, uniquement les membres de son unité, afin d'éviter à tout prix le bain de sang et de ne lui donner aucune raison de tuer la fille... Iris entendait Katz respirer dans le micro. Une longue respiration maîtrisée. Puis une autre. - Vas-y, Iris, dit-il très bas. La fenêtre des toilettes. Tu nous ouvres la porte, ensuite tu restes à l'entrée et tu nous couvres.
Exécution. L'Untergott. Putain, oùétait-il allé chercher tout ça ? Et ces hiéroglyphes, et la langue d'Io, et les êtres originels ? Sans parler de la fin de tous les mondes où l'Untergott remonterait de l'abîme pour séduire l'âme des faibles et récompenser ses fidèles. Et où lui, Los, sauverait une poignée de fidèles parmi les fidèles pour les conduire vers le nouveau monde. Seulement, fallait pas se planter.
D'autres avaient déjà prédit la fin du monde, des tremblements de terre, la chute d'unestation orbitale sur le Gers (pourquoi diable le Gers ?), et le monde continuait de se porter comme une fleur. Rudi a tort : je ne suis pas un vampire. Je ne me nourris pas de l'horreur, je la dénonce. Je l'expose sur la place publique dans toute sa nudité sordide. Je démontre, photo après photo, que l'horreur est banale, un peu bête, très loin du flamboiement cinématographique ou littéraire qui voudrait en faire le nouveau héros de notre temps.
Lermontov serait ravi. La pluie le trempa en quelques minutes, s'insinua entre le col de sa chemise et la peau mal rasée de son cou. Mortimer Blakemann, quarante-neuf ans, célibataire, photographe de presse indépendant depuis douze ans, trempé jusqu'à l'os comme un chien qu'on vient de repêcher dans la Tamise. Ou un cadavre. S. B.
Bons plans numériques
  • Date de parution : 20/03/2013
  • Editeur : publie.net
  • ISBN : 978-2-8145-0390-8
  • EAN : 9782814503908
  • Format : E-Book multi-format
  • Nb. de pages : 280 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 280
  • Caractéristiques du format PDF
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection

Biographie de Stéphanie Benson

Née à Londres en 1959, de mère institutrice et de père fonctionnaire, Stéphanie Benson a grandi dans un bain de littérature. « Mon enfance s'est envolée avec Tolkien, Dickens, Du Maurier et Peake, mon adolescence a tenu le coup grâce à Lawrence, Keats, Eliot et Orwell... » Après un bac littéraire, elle tente une première incursion sur le territoire français, retourne en Angleterre le temps de deux licences : psychologie et russe ; puis s'installe définitivement en France en 1981.
Elle travaille comme éducatrice, tout en empruntant le chemin de l'écriture à partir de 1986. « Écrire, oui, sans hésitation, mais dans quelle langue ? Je ne maîtrisais pas parfaitement le français mais, en même temps, écrire en anglais alors que je vivais à des années-lumière de mes origines me semblait inutile, stérile. J'ai travaillé, gribouillé, griffonné, et la langue française a fini par m'adopter, avec toutes mes bizarreries et mes maladresses.
» Les éditions l'Atalante publient son premier roman, "Une chauve-souris dans le grenier", en 1995. Elle obtient le prix Michel Lebrun de la ville du Mans en 1997 pour son troisième roman, "Le Loup dans la lune bleue". Elle est couronnée par le festival Polar dans la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines en 1998 pour "L'Adoration des bergers" (deuxième tome de la trilogie « Le Maître des agneaux »). Elle participe à l'aventure du "Poulpe" et écrit l'un des premiers titres de la série "Macno", également aux éditions Baleine.
Elle reçoit le prix du meilleur polar 1999 du salon de Montigny-lès-Cormeilles pour "Si Sombre Liverpool" (premier tome du diptyque "Synchronicité"). Dans la même période, elle se lance dans le roman policier jeunesse avec "Cauchemar-rail", aux éditions Syros, et reçoit le prix des sept tours d'or 1999 pour son roman jeunesse "Le Mystère de la toile d'araignée" (éditions Albin Michel). En 2000, elle crée la série "Epicur" aux éditions du Seuil.
Stéphanie Benson est aujourd'hui considérée comme l'un des meilleurs auteurs de Noir de la nouvelle génération. Elle a également écrit des nouvelles noires, fantastiques ou de science-fiction pour des anthologies, des quotidiens et des magazines, de la poésie pour accompagner le travail de deux photographes, ainsi que des pièces de théâtre dont des pièces radiophoniques pour France Inter et France Culture.
Née à Londres en 1959, de mère institutrice et de père fonctionnaire, Stéphanie Benson a grandi dans un bain de littérature. « Mon enfance s'est envolée avec Tolkien, Dickens, Du Maurier et Peake, mon adolescence a tenu le coup grâce à Lawrence, Keats, Eliot et Orwell... » Après un bac littéraire, elle tente une première incursion sur le territoire français, retourne en Angleterre le temps de deux licences : psychologie et russe ; puis s'installe définitivement en France en 1981.
Elle travaille comme éducatrice, tout en empruntant le chemin de l'écriture à partir de 1986. « Écrire, oui, sans hésitation, mais dans quelle langue ? Je ne maîtrisais pas parfaitement le français mais, en même temps, écrire en anglais alors que je vivais à des années-lumière de mes origines me semblait inutile, stérile. J'ai travaillé, gribouillé, griffonné, et la langue française a fini par m'adopter, avec toutes mes bizarreries et mes maladresses.
» Les éditions l'Atalante publient son premier roman, "Une chauve-souris dans le grenier", en 1995. Elle obtient le prix Michel Lebrun de la ville du Mans en 1997 pour son troisième roman, "Le Loup dans la lune bleue". Elle est couronnée par le festival Polar dans la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines en 1998 pour "L'Adoration des bergers" (deuxième tome de la trilogie « Le Maître des agneaux »). Elle participe à l'aventure du "Poulpe" et écrit l'un des premiers titres de la série "Macno", également aux éditions Baleine.
Elle reçoit le prix du meilleur polar 1999 du salon de Montigny-lès-Cormeilles pour "Si Sombre Liverpool" (premier tome du diptyque "Synchronicité"). Dans la même période, elle se lance dans le roman policier jeunesse avec "Cauchemar-rail", aux éditions Syros, et reçoit le prix des sept tours d'or 1999 pour son roman jeunesse "Le Mystère de la toile d'araignée" (éditions Albin Michel). En 2000, elle crée la série "Epicur" aux éditions du Seuil.
Stéphanie Benson est aujourd'hui considérée comme l'un des meilleurs auteurs de Noir de la nouvelle génération. Elle a également écrit des nouvelles noires, fantastiques ou de science-fiction pour des anthologies, des quotidiens et des magazines, de la poésie pour accompagner le travail de deux photographes, ainsi que des pièces de théâtre dont des pièces radiophoniques pour France Inter et France Culture.
Stéphanie Benson - Publie.noir  : Cavalier seul - Al Teatro, T1.
Publie.noir Cavalier seul. Al Teatro, T1
5,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter